Interview Joël Magnet

Joël, vous dirigez la société de portage salarial Aclys et siégez au bureau du Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial.
Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial permet de combiner indépendance et protection sociale car il garantit un statut de salariés aux professionnels autonomes intervenant dans le domaine des prestations de services aux entreprises : audit, conseil, conduite de projet, expertise, formation…
Concrètement, il s\'agit d\'une relation contractuelle entre un professionnel, son client et l\'entreprise de portage salarial où :
• le professionnel porté identifie un client et négocie avec lui l\'accomplissement d\'une mission,
• le client signe un contrat commercial avec la société de portage qui facture ensuite les prestations réalisées dans le cadre de ce contrat,
• la société de portage conclut un contrat de travail avec le professionnel porté et le rémunère après avoir prélevé des sommes facturées les charges sociales et ses frais de gestion.

A qui s\'adresse-t-il ?

Il s\'adresse indifféremment au jeune diplômé, au freelance, au cadre en activité ou en recherche d\'emploi, au manager de transition ou bien encore au sénior. Il concerne de très nombreux domaines d\'activité tels que : stratégie et management, finance et contrôle de gestion, ressources humaines, nouvelles technologies de l\'information, marketing et développement commercial, organisation de production, qualité et sécurité, formation, développement durable, coaching…

Quels sont les principaux avantages du portage pour les entreprises et les professionnels ?

1. Le client bénéficie de la flexibilité liée au recours à un spécialiste extérieur à l\'entreprise, qu\'il n\'aura pas à intégrer dans ses effectifs salariés,
2. La prestation est réalisée par un professionnel compétent et motivé car directement impliqué dans la réussite de la prestation et le règlement associé à cette prestation,
3. Le respect de la législation en matière de prêt illicite de main d\'œuvre : (extrait de l\'article L.8241-1 du code du travail : toute opération à but lucratif ayant pour objet le prêt illicite de main d\'œuvre est interdite. Toutefois, ces dispositions ne s\'appliquent pas au portage salarial),
4. Enfin, les coûts de structure liés au portage salarial étant bien moindres que ceux des cabinets conseil traditionnels, le coût de la prestation est très nettement optimisé.

Où en est le portage salarial en France et quelle est la tendance ?

Depuis maintenant près de quinze ans, le portage salarial connaît un réel engouement en France et la reconnaissance juridique de ce statut dans le cadre de la loi de modernisation de juin 2008 a contribué à pérenniser son développement.
A titre d\'information, les sociétés du SNEPS ont réalisé plus de 250 millions d\'euros de chiffre d\'affaires cumulé en 2011, en hausse de 28 % par rapport à l\'année 2010, et la récente circulaire UNEDIC, consacrée au Portage Salarial, renforce encore plus l\'attractivité de ce mode d\'organisation du travail.

Quels sont les principaux objectifs et missions du SNEPS  ?

Depuis 1998, le SNEPS ne cesse d\'œuvrer pour la promotion, la reconnaissance et le développement du Portage Salarial. Son rôle est de défendre à la fois les intérêts de la profession et de ses membres, mais également ceux des salariés de ses adhérents grâce notamment :

• à l\'organisation du dialogue social,
• à la représentation de la profession auprès des institutions (Etat, UNEDIC, ministères..),
• au contrôle du respect de la charte de déontologie et du dépôt des cautions financières par ses adhérents,
• et enfin à la promotion du concept de Portage Salarial.

Quels sont les principaux points de déontologie de votre profession ?

Toute entreprise de portage salarial adhérente au SNEPS adopte et applique une charte de déontologie qui recouvre trois types d\'engagements :

1. des engagements vis-à-vis des intervenants salariés : établissement d\'un cadre de référence conventionnel et d\'un contrat client mentionnant le nom du ou des intervenants salariés, respect de l\'ensemble de la réglementation lié au contrat de travail et versement périodique du salaire, gestion en « bon père de famille » de la trésorerie dégagée par l\'activité, respect de l\'équilibre entre le montant des comptes clients et de la trésorerie d\'une part et les engagements sociaux comptabilisés et provisionnés d\'autre part et enfin garantie d\'exclusivité de clientèle.
2 des engagements vis à vis des clients : établissement du lien contractuel de la mission par un document écrit, élaboration systématique d\'une facture pour toute prestation effectuée, information du client sur la situation vis à vis de l\'URSSAF et de l\'administration fiscale, assurance des risques en matière de responsabilité civile et respect des règles déontologiques de la profession exercée par l\'intervenant salarié.
3 des engagements vis à vis de l\'administration : Déclaration Préalable à l\'Embauche (DPAE) auprès de l\'URSSAF et situation à jour en matière de cotisations auprès de tous les organismes sociaux.

Merci Joël, je vous laisse le dernier mot :

En guise de conclusion, je dirais que le portage salarial répond parfaitement à un réel besoin économique et social car il contribue à la lutte contre le chômage et joue pleinement son rôle de tremplin professionnel et de préparation à la création d\'entreprise, de plus, il bénéficie d\'un cadre légal sécurisant son utilisation, tant pour les professionnels autonomes que pour leurs clients.

Site ACLYS
Site SNEPS

Articles

Entreprise et Agilité, gare au grand écart
En Savoir plus


Françoise Mathiaux…ou comment ressourcer votre équipe !
En Savoir plus


Plouf, plouf…ce-se-ra-toi-le-ma-na-ger !
En Savoir plus


Interview Rémi ARAUD, premiers de cordée
En Savoir plus


Interview Nadège Serre, Directrice Booster Academy Lyon
En Savoir plus


Eclairage sur le Management de Transition par Jacques BURTIN, Directeur Associé d’Inside Management
En Savoir plus


Interview de Fabienne Ernoult, Déléguée Générale à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) du Groupe APRIL.
En Savoir plus


Laurent de la Clergerie, Président de LDLC.com et fondateur de L’Ecole LDLC
En Savoir plus


L’échange inter-entreprises : un nouveau mode de commerce accessible pour les entreprises
En Savoir plus


INTERVIEW DE PIERRE HERVE, CO-FONDATEUR DE KUDOZ.
En Savoir plus


Interview de Céline Agus, chargée de développement HandiLyonRhône
En Savoir plus


Latitude 69, agence de relocation lyonnaise
En Savoir plus


Interview de Brigitte Castro, dirigeante de G2C Business Center
En Savoir plus


Le club DéciDRH organise une conférence le 11 septembre prochain
En Savoir plus


Christian Tinel, consultant en rémunération et motivation
En Savoir plus


Promouvoir les talents de nos candidats fait partie de notre mission . Nous vous présentons ici une personne actuellement disponible pour rejoindre votre entreprise : Christine Sgaramella, responsable projets informatiques et communication
En Savoir plus


Le Managemental
En Savoir plus


Le silence des cadres : enquête sur un malaise, par Denis Monneuse
En Savoir plus


Cécile Dejoux, Maître de conférences en gestion au CNAM Paris, ESCP & ENA
En Savoir plus


Interview Philippe Bloch « Ne me dites plus jamais bon courage » lexique anti-déprime à usage immédiat des français.
En Savoir plus


Invitation à la lecture « le recrutement responsable » de Thomas Vilcot, ou comment réenchanter la relation candidats-entreprises
En Savoir plus


Yves prunier, dirigeant d'ACE Bâtiment
En Savoir plus


Sylvain TRITANT, Directeur Agence RH Solutions
En Savoir plus


Raïssa Kouadio, responsable communication et développement d’As’com Ingénierie, portage salarial.
En Savoir plus


Interview de Nathalie Olivier
En Savoir plus


Interview Joël Magnet
En Savoir plus


Marie-Pierre FLEURY : experte RH, recrutement & réseaux sociaux
En Savoir plus


Karen Demaison :
En Savoir plus


Comment faire face à l’imprévisible ?
En Savoir plus


Les 6 règles pour devenir excellent (quel que soit le domaine) !
En Savoir plus