INTERVIEW DE PIERRE HERVE, CO-FONDATEUR DE KUDOZ.

- Bonjour Pierre, peux-tu nous présenter ton parcours et celui de ton associé?

On a tous les deux (Pierre et Olivier Xu) fait HEC. Puis, à la sortie de l’école, on a rejoint Rocket Internet, un incubateur de start-up. Nous avons pendant deux années lancer des start-up de e-commerce. La première était au Vietnam et la deuxième en Egypte.
Ces différentes missions nous ont donné le goût pour l’entreprise et la passion des start-up pour créer Kudoz en Décembre 2013.

- De qui et de combien de personnes se compose l'équipe actuellement?

On est 6 aujourd’hui. On a un troisième associé qui est développeur mobile, 2 développeurs et 1 commercial.

- Pour quelle raison avez-vous crée Kudoz ?

Nous sommes partis de deux constats : du côté des candidats, aujourd’hui postuler reste un archaïsme. En effet, quand on voit la plupart de sites d’emplois sur lesquels il faut s’inscrire, mettre à jour le CV, faire des recherches, et se voir rediriger vers d’autres sites, on se demande qui a le temps pour ça !

Le but est de créer un outil intuitif pour l’utilisateur lui permettant d’être en permanence en veille.
La recherche d’emploi peut devenir ludique et rapide ! Notre volonté est de créer une application de mobilité qui puisse permettre de postuler partout à tout moment et de voir les offres qui nous correspondent.

Le deuxième constat se fait du côté du recruteur : ils constatent que souvent les meilleurs candidats sont des personnes déjà un poste. Aujourd’hui, pour les contacter, c’est très chronophage, car il faut passer des heures à éplucher des CV-thèques ou réseaux sociaux comme Linkedin.

- Peux-tu me décrire le fonctionnement de votre application?

Le candidat télécharge l’application, se connecte avec son profil LinkedIn. Il doit répondre à 3 questions de calibration sur le salaire, le secteur, et la localisation. Avec ces données-là, notre algorithme va rechercher les meilleures offres dans notre base qui correspondent à son profil.
L’utilisateur a juste à consulter l’offre qui l’intéresse et liker ou en décliner l’offre qui s’affiche, puis s’affiche l’offre suivante et ainsi de suite. Le recruteur va ainsi voir les profils qui ont retenu son offre via une plateforme web et va pouvoir contacter le candidat qui l’intéresse.

- Où en est Kudoz aujourd’hui et quels sont les prochaines étapes ?

Nous avons plus de 50 000 de candidats qui utilisent Kudoz et près a eu près de 500 recruteurs qui nous font confiance !
Nous souhaitons toujours améliorer l’application pour toucher au mieux les candidats et répondre aux attentes des recruteurs. Ensuite, nous voulons ouvrir un bureau à l’étranger, pour lancer l’internationalisation de Kudoz en Europe à la fin de l’année 2015. Enfin, et c’est un travail de fonds permanent, nous améliorons en permanence notre algorithme de recommandations !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site officiel. Enfin, pour suivre leur actualité rendez-vous sur leur compte Twitter et leur page Facebook.
Irène